Romans

Je ne sais pas comment vous parler du Chant des revenants. Je pourrais vous faire un résumé précis, vous expliquant les caractéristiques de chaque personnage, la trame de l’histoire, mais je n’y arrive pas.

Même si c’est un roman, on pourrait penser qu’il s’agit du témoignage d’une famille du Mississippi. Le racisme y est abordé sans complexe par les récits du grand-père, qui raconte à son petit fils Jojo les atrocités qu’il a vécues et entendues pendant sa jeunesse : les pendaisons, les tortures, les insultes, tout est dit. Mais ce fléau est encore très actuel.

Je n’ai pas l’habitude de distinguer les lectures d’été des autres saisons de l’année. J’aime lire des romans sombres à n’importe quel moment, des récits et des enquêtes de janvier à décembre. Mais là (parce que vous vous doutez, il y a un “mais”), j’avoue que Les mafieuses de Pascale Dietrich tombe à pic !

Ca y est, je l’ai enfin lu, quasiment d’une traite même. My absolute darling est un roman singulier, hyper addictif, dérangeant, violent et poétique.

Voici deux nouvelles qui ne m’ont pas laissé indifférentes. Pourquoi ? Parce que La bouche pleine de terre et La mort de M. Golouja m’ont à la fois captivée par la qualité des textes, les rythmes assez speed et le stress qu’ils procurent, mais surtout parce qu’elles m’ont permis de me poser mille questions pendant ma lecture 🤔.

J’ai découvert Eric Plamondon en toute fin d’année dernière avec Taqawan. Ce roman a été pour moi un énorme coup de ❤, c’est pourquoi je me suis jetée sur son dernier roman, Oyana.

Une nuit, la banquise se brise et c’est toute la vie d’Uqsuralik qui va être bouleversée. Séparée de sa famille, elle se retrouve seule, confrontée à elle-même et aux éléments. Malgré le terrible choc qu’elle vient de subir, elle ne peut baisser les bras car elle le sait, être seule ici c’est aller droit à la mort.

Taqawan Eric Plamondon

Chaque année, il y a un livre qui me frappe, qui me retourne le cerveau, qui me plonge dans un autre univers, pour lequel j’ai un gros coup de ❤.
En 2017, ce fut Black lives matter, l’année dernière Kanaky et cette année Taqawan d’Eric Plamondon. J’ai tellement aimé ce petit roman, que je ne voulais pas le terminer (il est pourtant assez petit 😊).

Indian Creek
Pete Fromm

Après avoir lu Mon désir le plus ardent de Pete Fromm, que j’ai dévoré à une vitesse hallucinante 🙂, j’ai voulu découvrir son premier livre, Indian Creek. Les avis élogieux lus ici et là, ont fait grandir mon impatience et sitôt en ma possession, je me suis jetée dessus (il est passé tout en haut de ma Pile A Lire 😅).

Mon désir le plus ardent Pete Fromm

Cela faisait un moment que je n’entendais que du bien sur Pete Fromm. Il était temps que je m’attèle à la lecture de son roman Mon désir le plus ardent. Pourquoi celui-là ? Je ne sais pas trop…