Oyana, Eric Plamondon, Quidam Editeurs

Oyana

0 Comments

J’ai découvert Eric Plamondon en toute fin d’année dernière avec Taqawan. Ce roman a été pour moi un énorme coup de ❤, c’est pourquoi je me suis jetée sur son dernier roman, Oyana.

Ici, nous retrouvons un peu l’histoire géographique de l’auteur, puisque nous sommes basculés entre le Pays Basque (son pays d’adoption) et le Québec 🍁 (son pays natal).

LE CONTEXTE

La référence historique principale du livre est l’E.T.A. 📜. Eric Plamondon glisse çà et là quelques coupures de presse, témoignages et rappels historiques pour nous plonger dans le contexte de l’époque, dans cette longue guerre 💥 qui opposa les indépendantistes basques aux gouvernements successifs français et espagnols. Sans prendre de parti-pris pour l’un ou l’autre camp, il nous raconte ces violences à travers l’histoire de son héroïne, Oyana. Jeune fille sans problème, non politisée, elle se retrouve malgré elle enrôlée dans cette guerre, qui la mènera au Mexique puis au Canada 🌎

L'HISTOIRE

Sa vie est un mensonge. Depuis sa naissance, on lui ment. Obligée de fuir son pays basque natal, elle part vivre en exil au Mexique où elle rencontre Xavier, un Montréalais en déplacement professionnel. Elle ne s’appelle plus Oyana Etchebater mais Nahua Sanchez, n’a plus aucun lien avec la France et s’invente un passé mexicain pour protéger son histoire. Un nouveau mensonge avec lequel elle va devoir vivre, qu’elle va devoir maîtriser pour ne pas que Xavier, avec qui elle vit une histoire d’amour depuis de nombreuses années, ne se doute de quoique ce soit. Jusqu’au jour ou elle lit dans un journal posé sur le comptoir d’un bar à Montréal : “L’E.T.A n’existe plus”.

Cette phrase choque va la pousser à écrire à Xavier, à lui révéler toute la vérité, sa vérité qu’elle lui cache depuis 23 ans.

Cette phrase si importante pour elle peut-être la fin de son mensonge et la possibilité de découvrir la vérité qu’on lui cache depuis ce fameux jour où sa vie a basculé. Enfin, tout peut s’arrêter. “Tout”, c’est aussi son histoire avec Xavier. Elle est prête à en payer le prix pour faire enfin table rase de ce passé trop lourd à porter désormais. Elle a peur, mais décide de tout lâcher, de quitter sa vie montréalaise, de tout plaquer pour revenir là ou tout à commencé ✈. Sa seule préoccupation désormais et de découvrir la vérité pour pouvoir enfin se délester de ce poids qui l’a fait tant souffrir.

CE QUI M'A PLU

Ce roman vous tient en haleine. De page en page, nous avons envie de savoir ce qui s’est passé pour qu’Oyana en soit arrivée là. Eric Plamondon fait monter le suspens jusqu’à la dernière page ! J’avais l’impression d’être dans un film 🎞, sans une seconde de répis, complètement happée par l’histoire de cette jeune fille sans problème devenue malgré elle une fugitive.

Entrecoupés de faits historiques, Éric PLamondon restitue l’histoire de l’E.T.A et du pays basque subtilement. J’aime beaucoup cela chez l’auteur. Tout comme dans Taqawan, il a cette volonté de ne pas laisser le lecteur dans l’ignorance, de lui apporter toujours plus de matière pour qu’il vive l’histoire comme il l’entend.

Nous voyons bien les thèmes de prédilection d’Eric Plamondon : l’histoire, les luttes, l’indépendance et la mer 🌊. Finalement, ce sont des thèmes partagés de ces deux côtés de l’Atlantique. Des milliers de kilomètres séparent ces deux pays et pourtant, il y a tant de similitudes entre eux.

Eric Plamondon nous fait également voyager dans ce roman. J’ai beaucoup apprécié parcourir le Québec, retrouver les noms de villes et de villages que j’ai visités l’été dernier et revenir au pays basque 🙂

Toujours bordée par l’océan Atlantique, l’histoire est d’autant plus belle à mesure que les paysages défilent 🤩

Une vraie réussite 👍


One thought on “Oyana”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM