Panneau route 66, Arizona, Etats-Unis

Le Grand Ouest américain

3 Comments
Carte, voyage Grand Ouest Amercain

Mon western favori est, depuis que je suis toute petite, Il était une fois dans l’ouest. Le mystère de l’intrigue, cette tension entre Charles Bronson et Henri Fonda et surtout, Monument Valley !

Ayant grandi quelque peu, je suis partie voir en vrai ce paysage monumental, mais pas que ! Voici mon voyage dans le Grand Ouest Américain.

Première étape, Phoenix. Les portes de sortie de l’aéroport s’ouvrent, une chaleur étouffante vient frapper mon visage comme s’il était soudain plongé dans un four ! Pas de doute, je suis dans le désert (et le pire, c’est que je ne transpirais même pas !) Bref, passons sur ces détails météorologiques et physiologiques 😄

Je ne suis pas partie seule sur les routes de l’Ouest américain mais avec ma copine Marie. Partir entre nanas, en road-trip, avait une saveur à la Thelma et Louise, mais sans drame 🙂

Revenons à Phoenix. Je ne pourrais pas trop vous en parler parce que je n’ai rien compris à cette ville : il n’y avait personne dans les rues, personnes sur les routes. Phoenix vit-elle à un autre moment de l’année ? Aucune idée. De toute façon, nous n’étions que de passage, le temps de récupérer un peu du décalage horaire et d’attendre que notre voiture soit prête.

En découvrant notre carrosse, une magnifique Chevrolet rouge qui ressemblait à un corbillard, nous étions au bord du fou rire 😂 : nous allions sillonner les routes américaines, dont la mythique 66, avec cette belle bagnole…ok, on y va et on l’appellera Georges !

Georges, notre voiture rouge

Première étape : Sédona, Williams, Grand Canyon

Premier arrêt, Sedona. Déjà, les roches rouges et la rivière nous plongeaient dans un décor de western. Magnifique !

Puis, direction Williams. Alors oui, c’est la ville à touristes par excellence. Des garages typiques des années 50 ont été conservés, les diners jonchent les rues (notamment la 66) et le Grand Canyon Railway, vieux train emblématique du far west, stationne fièrement dans la gare de la ville, attendant les prochains groupes de touristes en direction du Grand Canyon. Vous pouvez même croiser quelques cow-boys prêts à en découdre (oui, la ville engage des acteurs pour vous plonger dans une ambiance de western 😁) ! Même si tout cela est cliché, nous avons adoré séjourner à ici.

Williams, route 66, Arizona
Williams, Arizona, route 66

Bon allez, on reprend notre corbillard, direction le Grand Canyon. Arrivées sur place, aucun mot ne pouvait sortir de nos bouches tant la stupéfaction était grande. Étions-nous encore sur Terre ? Pas sûre…Un spectacle somptueux s’offrait à nous, immense, silencieux, rempli de trous de cratères 😁. A part en regardant l’horizon depuis une plage, je n’avais jamais vu aussi loin devant moi de ma vie. Ici, vous prenez conscience que la terre est vivante, qu’elle est violente, mais tellement belle. Une multitude de couleurs composent ce paysage lunaire, les aigles volent au-dessus du canyon, et nous restons sans voix face à ce spectacle.

Grand Canyon, Arizona, Etats-Unis

Nous reprenons notre voiture funéraire et voyageons sur les routes américaines, croisant tantôt d’énormes camions illuminés de guirlandes flamboyantes, tantôt des groupes de bikers de la mort 🤘. L’ Amérique d’Easy rider est là ! 🤣

Etape suivante : Bryce Canyon

Nous quittons l’Arizona et arrivons dans l’Utah, chez les mormons, qui nous offrent “gentiment” une bible 🤔. L’objectif de notre passage n’était pas de nous convertir mais bien de découvrir Bryce Canyon et ses cheminées de fée orangées. Randonner dans ce canyon était dingue ! La géologie est si particulière, complètement différente du Grand Canyon : ces immenses morceaux de roches, plantées ici comme des flèches nous hypnotisent 😲. Au coeur du parc, elles vous surplombent et vous donnent l’impression d’être minuscule 😊. Les dégradés d’oranger deviennent de plus en plus vifs au passage du soleil qui tape sur ces sculptures naturelles, donnant à ce panorama un spectacle lumineux à couper le souffle !

Bryce Canyon, Utah, Etats-Unis

Puis, nous reprenons la route, direction Page et embarquons sur un canoë. Programme du jour : pagayer sur le lac Powel, pique-niquer le plus loin possible de notre point d’embarquement, se baigner jusqu’au coucher du soleil.

Next stop : Monument Valley

A l’approche de Monument Valley, nous avions tout prévu : le thème d’ Il était une fois dans l’ouest était à fond dans la voiture, nous nous approchions tranquillement du site, dévoilant ainsi peu à peu les gigantesques rochers, poser là, au milieu de nulle part. La fiction devenait réalité ! C’est le paysage le plus beau que j’ai vu de ma vie.

Monument Valley, Utah, Etats-Unis

Accompagnées d’une Navajo travaillant dans la réserve, nous sommes descendues au coeur de cette terre sacrée. Nous étions là, entourées de ces immenses cailloux, marchant sur le sable ou quelques serpents avaient laissé traces de leur passage (sympa 😬), écoutant les explications de notre guide. Elle nous dévoila les noms des différentes roches, l’origine de leur formation et les mythes et légendes Navajo. J’en garde un souvenir exceptionnel, le plus beau de ma vie de voyageuse. Je ne pourrais pas trop expliquer pourquoi : pour la beauté du paysage, c’est indéniable, pour sa grandeur, ses légendes, son atmosphère…Je ne sais pas, il y avait ici quelque chose de spécial, une ambiance particulière, un peu mystique. Je repense souvent à Monument Valley, j’ai même ressenti un terrible manque quand nous sommes parties, et j’avoue qu’il persiste encore aujourd’hui.

Sillonner les routes de l’Ouest américain avait une saveur de liberté, ce fut l’un de mes plus beau voyage et j’en garde d’incroyables souvenirs. C’était il y a 10 ans, j’y repense souvent, et peut-être qu’un jour j’y retournerai 😉

Allez, roulons en musique ! Voici mes trois titres idéaux pour tracer la route

🎶 Ma playlist 🎶

Sly and the family stone, Underdog

Underdog nous a accompagné tout au long de notre voyage. Nous avions préparé une playlist avant de partir et j’ai choisi ce morceau plutôt qu’un autre, car il me rappelle de bons souvenirs. A fond dans notre boîte à macabet roulante, il rythmait nos aventures sur l’asphalte, et on aimait chanter très fort les quelques paroles que nous connaissions, à savoir “yeah yeah yeaaaah” et “undeeeeerdooooog” 😄. Depuis, à chaque fois que je l’entends, je repense à ces moments.

Canned Heat, Going Up The Country

Il y a des chansons plus ou moins faites pour tracer la route. Celle-ci est juste parfaite ! Vous vous voyez bouger la tête, les yeux scrutant les paysages qui défilent, chantonnant sur les notes joyeuses de “Going Up The Country”. Ca me donne envie de reprendre la route et de partir en voyage tout de suite.

Annibale, I Cantori Moderni,Trinity (Titoli)

Et comment ne pas finir cette playlist avec une chanson du film de Tarantino Django Unchained. Cette chanson aurait été dans notre playlist si le film était sorti au moment de notre voyage, c’est sur 🙂. Elle pourrait me rappeler la fois ou nous avons croisé des chevaux sauvages à Monument Valley, ou bien la fois ou nous avons parlé avec un jeune homme Navajo qui nous invitait à assister à un pow wow, ou alors au repas partagé avec un couple d’Américain autour d’un brasero dans l’Utah. Tant de moments incroyables, partagés avec toutes ces personnes que nous avons croisé, mais surtout avec ma copine Marie ❤. Un si beau voyage…

Les road-trip, c’est votre truc ? Racontez-moi tout !

Et n’hésitez pas à aller voir les photos de mon voyage sur Pinterest


3 thoughts on “Le Grand Ouest américain”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM