Rue de La Butte-aux-Cailles

Une balade à la Butte-aux-Cailles

0 Comments

Il y a des coins de Paris que j’adore et le quartier de la Butte-aux-Cailles en fait partie ❤️ Il me rappelle tant de souvenirs, à la fois quand j’étais étudiante où l’on passait des soirées entières à refaire le monde Chez Michel, un troquet de la rue 🍻, mais aussi des souvenirs avec mes frères quand on partageait les grandes tablées de la cantine Chez Gladine 🍴 avec des inconnus, avant de passer des soirées entières à refaire le monde Chez Michel (des fois même avec les inconnus rencontrés quelques heures plus tôt Chez Gladine 😊).

Rue de la Butte-aux-Cailles, Paris

Ce quartier s’articule autour de la rue de La Butte-aux-Cailles mais les petites rues qui l’entourent valent vraiment aussi le coup d’œil 👀. On peut y trouver de jolies maisons cachées et décorées avec soin, parfois même en mode guinguette, avec des lampions partout 🏮

Si vous levez les yeux vers les toits, vous pouvez aussi apercevoir des terrasses immenses, avec une végétation incroyable ! C’est à se demander comment tout cela ne s’effondre pas 🤔

Y A T-IL DES CAILLES A LA BUTTE AUX CAILLES ? 🐥

Non ! Voilà, c’est tout 😁

Alors pourquoi porte-t-elle ce joli nom ?

La Butte-aux-Cailles, haute de ses 63 mètres, n’a pas toujours appartenu à Paris. Avant 1860, elle était bordée par la Bièvres (rivière aujourd’hui recouverte), et vivait au rythme de l’eau, tout comme les activités de la butte. On pouvait y trouver nombre de teinturiers, blanchisseurs et autres tanneurs. C’est en 1543 que la famille Cailles, et plus particulièrement le fermier Pierre Caille, acquiert la butte et y plante quelques vignes 🍇. Cette butte appartient donc aux Cailles, d’où le C majuscule à “Cailles” et le nom du quartier.

Si elle a su garder un esprit village, c’est justement parce qu’elle a échappé aux grands travaux haussmanniens qui ont secoué Paris sous le Second Empire, et heureusement pour nous ! De plus, le sol du quartier repose sur une carrière d’argile, ce qui empêche toutes constructions immobilières importantes. C’est pour cela que les rues du quartier sont pavées et plutôt étroites, ce qui en fait tout son charme 😍

Aujourd’hui, évidemment les métiers d’antan ont disparu, et les activités de la Butte s’orientent plus vers la vie nocturne 🌙, avec ses nombreux bars et petits restos (enfin, en temps “normal”, sans virus).

La Butte-aux-Cailles, Paris

POURQUOI LE STREET ART EST AUSSI PRÉSENT À LA BUTTE-AUX-CAILLES ?

Justement, tout cela est historique ! La Butte-aux-Cailles a toujours été un quartier populaire, rebelle, voire anarchiste ✊. Pendant la Commune de Paris en 1871, beaucoup d’événements se sont passés ici. Et on le sait, le street art est avant tout une discipline revendicatrice, d’où son importance depuis des siècles dans le quartier. C’est tout naturellement que les street artistes ont continué à tagguer, coller, peindre, sculpter sur les murs du quartier. Il fait tellement partie de l’histoire de la Butte-aux-Cailles, que même la Mairie l’accepte dorénavant : plus de descente de flics pour embarquer les artistes, on ne repeint plus les murs en blanc pour effacer les œuvres, non, on laisse tout ! Mais cela a été une vraie lutte pour en arriver là. De toute façon, repeindre un mur en blanc galvanise les artistes qui se font un “devoir” de rendre aux murs insipides toutes leurs splendeurs 😄

Grands noms du street art et anonymes se partagent ainsi les murs du quartier. Pour ma part, j’ai reconnu Miss.TicMsieu BonheurSethAydarZorm mais il y en a tant d’autres ! Et ce qui est génial, c’est que tout change, tout est éphémère. Ainsi, vous ne serez jamais lassé de vous balader dans le quartier et de découvrir de nouvelles œuvres.

Rue de La Butte-aux-Cailles, Paris

Allez, voici une playlist 100% parigots 💃

MA PLAYLIST

Java, Sex,accordéon et alcool

“Java, c’est pas d’la menthe à l’eau, c’est du rock’n’roll ! Java, c’est l’vrai son parigot ! La devise ? Sex accordéon et alcool !”

Voilà, je n’ai rien d’autre à ajouter 😁

Alain Bashung, Immortels

Je vous ai déjà parlé de mon admiration pour Dominique A dans mon article sur La baie de Morlaix, mais je n’avais pas eu l’occasion de vous parler de celle que j’ai pour Alain Bashung. Immortels est une chanson écrite par Dominique A pour Bashung, qui sortira après la mort de ce dernier. Une chanson puissante dans le texte, douce dans l’interprétation, qui me file des frissons à chaque écoute.

Biga Ranx, Paris is a Bitch

Paris je t’aime, je te déteste, tu m’épuises, tu me redonnes de la force. Pour Biga*Ranx, Paris is a bitch. Peut-être parce qu’elle l’a pris dans le tourbillon de sa vie nocturne, qui sait ?

Comme d’habitude, on se retourve sur Pinterest pour découvrir plus de photos de mon passage à La Butte aux Cailles ! A toute 😘


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM