David Bowie Maria Hesse, Fran Ruiz, éditions Presque Lune

David Bowie

0 Comments

Il y a quelque temps, j’ai découvert le travail de la géniale illustratrice Maria Hesse à travers sa bande dessinée sur Frida Kahlo. Son travail de recherche sur l’artiste, mais aussi son trait, sa création artistique ultra colorée m’ont beaucoup plu.

Alors, quand je suis allée faire un tour dans ma librairie de bd préférée et que je suis tombée nez à nez avec son nouvel album sur David Bowie (co-écrit avec Fran Ruiz), mon coeur s’est mis à battre à la chamade 😍 Ni une ni deux, la bande dessinée s’est retrouvée dans mon sac.

David Bowie, génie de la musique, de la création artistique en général, est une légende du rock 🎸. J’aime tellement son oeuvre, je la trouve intemporelle et tellement inspirante. Rock, pop, folk, il a su varier les styles et les looks à travers les époques.

La bande dessinée retrace sa vie. Les auteurs ont pris cependant quelques petites libertés et ont su imaginer avec brio ce qu’auraient pu être les pensées de Bowie à certains moments clé de sa vie. D’ailleurs, dans le livre, Bowie parle à la première personne du singulier, ce qui plonge le lecteur immédiatement dans son univers.

Sa vie, justement, est un roman, un roman graphique même que Maria Hesse a dessiné à la perfection (j’adore son style, je la trouve extrêmement talentueuse ❤️). Son enfance est somme toute assez classique. Il vit avec ses parents et son frère aîné qu’il admire énormément. Cependant, le petit David a beaucoup d’imagination et ne cesse de créer des mondes, des personnages qui l’accompagneront longtemps et qui forgeront sa personnalité et ses “délires” artistiques ⚡ (à prendre dans le bon sens du terme).

Puis vient la vie d’adulte. La musique prend de plus en plus de place dans la vie de Bowie. Son ambition est telle qu’il travaillera d’arrache-pied pour obtenir ce qu’il veut : le succès et la reconnaissance du public ⭐ (on sait très bien comment l’histoire se finie 😊).

Sa vie privée est également mise en couleur : ses amours, ses amis, les drogues, la schizophrénie de son frère, tout est retranscrit.

Je reviens un instant sur ses amis. Non, parce qu’il faut quand même savoir que ces potes étaient juste John Lennon et Iggy Pop (Lou Reed aurait pu faire partie du cercle, mais en fait non. Ils se sont fâchés, puis réconciliés, mais c’était trop tard pour faire partie du crew de toujours ✊).

Bref, tout ça pour dire que la vie de ce gigantesque artiste a été retranscrit avec admiration par Maria Hesse et Fran Ruiz. Ca se voit qu’ils l’aiment énormément. Ils ont pris soin d’illustrer chaque vignette de la plus belle des façon, d’y ajouter des textes très joliment écrits.

D’ailleurs, je peux dire que l’esthétique de la bd et la beauté des textes en font un livre unique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM