Carnet de voyage, Craig Thompson, Casterman

Carnet de voyage

0 Comments

Craig Thompson, dessinateur renommé, a entrepris un voyage 🌍 à la fois professionnel et personnel en Europe et au Maroc. La promotion d’une de ses oeuvres sur le vieux continent était le prétexte idéal pour s’évader, seul, découvrir de nouveaux pays et échapper à une douloureuse rupture 💔

SES VOYAGES

Quatre pays : la France, la Suisse, l’Espagne et le Maroc

La France d’abord où il atterrit et va faire des allers-retours pour la promotion de son livre. Entre Paris et Lyon, il dessine les moments de vie de ses amis, leurs anecdotes, leur vie de famille, mais aussi des moments complètement anodins. A Paris par exemple, place à l’architecture, aux toits, aux ambiances des bistrots, aux journées de dédicaces chargées.

Puis, l’envolée vers le Maroc est la plus marquante pour l’auteur. Ici, il est seul, ne connaît plus personne et découvre un pays loin de ses repères américains. Le choc culturel est difficile mais pas insurmontable. Les dessins croqués ✏ au Maroc sont sublimes. Les gens, les paysages sont magnifiques. Les sentiments du dessinateur sont également très présents. La douleur de sa séparation est vive, le sentiment de solitude l’envahit et la difficulté de s’intégrer dans ce pays dont il ne connaît ni la langue, ni la culture accroît sa tristesse. Néanmoins, la persévérance et la curiosité de son âme de voyageur le poussent à faire des rencontres, à dessiner toujours plus (et c’est vrai, à attendre impatiemment le jour du départ ✈).

Puis, direction les Alpes ou Craig retrouve ses amis et cette ambiance familiale qui lui manquait tant. Être entouré de personnes proches le ressource, ainsi que la montagne, les sports d’hiver 🏂 et la raclette ! Cette spécialité culinaire est extrêmement bien dessinée  C’est simple, ça m’a mis l’eau à la bouche 😋

Suivra Toulouse, Marseille, la Suisse et l’Espagne.

Cet épisode espagnol lui apporte une bouffée d’air frais. La rencontre d’une femme l’aide à retrouver un peu de gaîté et de joie de vivre. Les dessins de Barcelone sont sublimes.

POURQUOI J'AI AIME CE LIVRE ?

Les dessins ✏ d’abord. Les coups de crayon de l’auteur-dessinateur sont très beaux. Il croque magnifiquement tout ce qu’il voit : les paysages, les monuments, les gens, les humeurs, les sentiments.

Ce carnet est très intime et nous fait partager les angoisses, les souffrances mais aussi les petits moments de joies de l’auteur. Il ne cache rien, se met à nu et livre son histoire telle qu’il la ressent. Ce n’est pas un carnet de voyage classique, c’est un journal intime illustré. Un récit d’une page de sa vie qu’il a voulu nous faire partager. Peut-être était-ce aussi une forme de délivrance pour lui ? Je ne sais pas. En tous cas, même si parfois certaines de ses réactions, notamment au Maroc, étaient particulières pour moi, je les comprends parce qu’il a su les retranscrire parfaitement, sans méchanceté. Les épreuves que nous pouvons vivre en voyage nous forgent, nous apprennent des choses sur le monde, mais également sur nous. S’il avait été dans ce pays à un autre moment de sa vie, dans un état d’esprit plus serein, son voyage n’aurait pas été le même.

Autour d’un café, Craig Thompson révéla à ses amis qu’il voulait faire un carnet de son voyage 🌍 et en avait parlé à son éditeur qui trouvait l’idée très bonne et voulait l’éditer, ce qui lui avait mis la pression. Son amie lui répondit alors : “Tu devrais tenir un carnet juste pour toi”. Et c’est exactement ce qu’il a fait.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM