Moi et toi, Niccolo Ammaniti, éditions 10/18

Moi et toi

0 Comments

Ma soeur m’a offert deux livres de Niccolò Ammaniti en me recommandant bien de commencer par Moi et toi.

Parce que dès fois je me focalise trop sur les détails, je dois dire que le titre du livre m’a un peu gêné. Je chipote vraiment, mais pourquoi Moi et toi et pas Toi et moi ? 🤔

Est-ce parce que le “Moi” arrive en premier dans le roman ? Je n’en sais rien, mais tout ça pour dire que si ma soeur ne m’avait pas offert ce tout petit livre, je ne l’aurai certainement pas choisi de moi-même, juste à parce que le titre me gêne (oui je sais, je suis grave et vous allez comprendre pourquoi un peu plus bas).

Passons.

L’HISTOIRE

Lorenzo a 14 ans et vit à Rome avec ses parents. Sa vie d’adolescent aurait pu être totalement banale sauf que primo, la vie d’un adolescent n’est jamais vraiment banale 😅 et secondo, il est différent des autres. Son problème ? S’en foutre des autres. Il n’a pas d’ami, ne cherche pas spécialement à en avoir. Faire preuve de sociabilité l’ennui, il n’y trouve aucun intérêt. Ce qui pose un sérieux problème à ses parents, notamment à sa mère qui pense que son fils souffre de cette situation. Pour “l’aider” à être comme tout le monde, elle l’emmène voir un psychiatre dès son plus jeune âge. Le verdict tombe : Lorenzo souffre d’un dérèglement narcissique. D’où le “Moi” d’abord dans le titre ! Voilà, vous savez tout 💁‍♀️

Voyant que son manque d’intérêt pour les autres peine sa mère, Lorenzo va tout faire pour la rassurer. Plus tôt, il avait surpris une conversation de trois de ces camarades de classe, qui organisaient leur séjour au ski dans quelques jours ⛷. Le mensonge était tout trouvé, il ferait parti du voyage pour sa mère, et lui, irait se cacher dans la cave de son immeuble pendant une semaine. Le plan se déroula parfaitement car il avait tout prévu : jeux vidéo, nourriture, télé, il était enfin tranquille avec lui-même dans cette cave qui était devenu son “chez lui” le temps d’une semaine.

Jusqu’à ce que tout soit chamboulé par l’arrivée de sa demi-soeur. Ils ne se connaissent quasiment pas et vont devoir partager cet espace restreint, non seulement tous les deux, mais aussi avec leurs propres démons 🤯

CE QUE J’EN AI PENSÉ

Pour tout vous dire, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire jusqu’à l’arrivée d’Olivia, la demi-soeur. Je trouve que la vie des deux personnages dans cette cave aurait dû être beaucoup plus développée, parce que c’est clairement la partie la plus intéressante du livre. On comprend bien où l’auteur veut en venir : le “moi”, le “toi”, la difficulté de vivre pour soi tout en devant composer avec les autres… C’est un sujet très intéressant qui aurait mérité beaucoup plus de place.

Mais au-delà de tout cela, c’est un petit livre que j’ai aimé. On assiste à la rencontre d’un frère et d’une soeur, à leurs douleurs, leurs moments de partage et leur amour fraternel naissant. Cette histoire est belle, cruelle et se lit d’une traite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM