Algues vertes, l'histoire interdite d'Inès Léraud et Pierre Van Hove, éditions La revue dessinée Delcourt

Algues vertes, l’histoire interdite

0 Comments

Vous vous souvenez du scandale des algues vertes en Bretagne ?

Cette bd est le résultat d’un travail d’investigation considérable de la part d’Inès Léraud, l’autrice, et dessiné magnifiquement par Pierre Van Hove, qui retrace l’histoire d’un scandale sanitaire trop longtemps caché.

Pour comprendre comment ces algues sont apparues sur le littoral breton, il faut remonter après la Seconde Guerre mondiale. Oui, aussi loin. L’agriculture traditionnelle a laissé place à l’agriculture intensive calquée sur le modèle américain. Dans quel but ? Produire plus pour s’enrichir plus, c’est aussi simple que ça. C’est toujours une question d’argent. L’appât du gain est plus fort que tout !

Ce modèle d’agriculture a eu des conséquences désastreuses à plusieurs égards. Des vies humaines et animales ont été sacrifiées (à ce jour, on dénombre 3 hommes et une quarantaine d’animaux connus), la protection de l’écosystème a été mise de côté et les mesures visant à garantir la santé publique ont été totalement ignorées.

Malgré les révélations de plusieurs lanceurs d’alertes (médecins, écologistes, politiques, journalistes) rien a été fait pendant plusieurs années pour protéger les populations locales de cette pollution meurtrière. Rien, mise à part des menaces de mort et des tentatives d’intimidation envers ces lanceurs d’alertes qui ont eu le courage de dénoncer un scandale d’Etat. Parce que c’est bien là le problème. Quand les propriétaires terriens et les lobbies bretons regroupant de très grosses entreprises (Carrefour, Auchan,CIC, Lactalis etc.) travaillent avec des personnes aux responsabilités, tout coince. Tout est caché, la vie des uns importe moins que le profit des autres.

Cette bd est une enquête très approfondie. Rien a été mis de côté : les documents, les lettres, les témoignages, les coupures de presse, les résultats d’analyses etc. sont joints à la bande dessinée. C’est une vraie pépite : la richesse des documents, la transcription des témoignages, les réalisations des dessins… Toute la bande dessinée est très bien faite, si bien qu’elle vous laisse un goût amer dans la bouche et un parfum d’indignation.

Aujourd’hui encore, les algues vertes réapparaissent en Bretagne. Les plages sont dorénavant fermées et le public un peu plus avertis sur leur toxicité. Mais il aura fallu des années pour que tout cela soit mis en lumière. Il aura fallu des morts, de l’acharnement, du courage de la part de certains pour que ce scandale soit mis au grand jour.

C’est un travail titanesque qu’ont entrepris les auteurs-dessinateurs. Un travail de grande qualité, nécessaire pour comprendre clairement cette histoire trop longtemps tue.

Et que sont devenus les acteurs responsables de ce scandale ?
Rassurez-vous : les politiques et dirigeants d’entreprises sont toujours aux responsabilités (coucou Jean-Yves Le Drian 👋).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM