Pete Fromm, Indian Creek, éditions Gallmeister

Indian Creek

0 Comments

Après avoir lu Mon désir le plus ardent de Pete Fromm, que j’ai dévoré à une vitesse hallucinante 🙂, j’ai voulu découvrir son premier livre, Indian Creek. Les avis élogieux lus ici et là, ont fait grandir mon impatience et sitôt en ma possession, je me suis jetée dessus (il est passé tout en haut de ma Pile A Lire 😅). Il m’intéressait d’autant plus, qu’il s’agit d’une autobiographie, à l’époque où le jeune Pete Fromm avait accepté, un peu par hasard, un job de surveillant d’oeufs de saumons, au coeur des montagnes de l’Idaho. Sa mission : rester six mois seul, dans cette nature, et s’assurer que ces minuscules petites bestioles passent l’hiver tranquillement et naissent au printemps.

Pourquoi avait-il accepté ce boulot, lui qui aimait tant être entouré de ses amis, de sa famille, et vivre comme à peu près tous les jeunes de son âge ? Il n’en a aucune idée, mais l’aventure le tente.

Arrivé avec une certaine peur au ventre, il va apprendre à vivre seul, au milieu de la nature, à la connaître et à l’apprivoiser. Il croisera peu de monde, et souffrira de cette solitude, jusqu’à savoir l’apprécier.

C’est un vrai livre d’aventure. J’avoue avoir eu un peu de mal en milieu de lecture : je n’ai pas de souci avec la chasse, si elle est pratiquée dans le seul but de nourrir. Chasser pour chasser, pour ramener un trophée, une fourrure fièrement exposée me pose problème. Pete Fromm n’a pas fait cela, il a croisé plusieurs chasseurs et nous raconte son expérience. Ses pages m’ont gênée, mais elles font partie de son récit. Par contre, ce que j’ai vraiment aimé, c’est justement de découvrir sa capacité d’adaptation, alors que ce monde lui était totalement inconnu. Il a réussi à dépasser ses peurs, à comprendre son environnement, à l’observer intelligemment. Il a changé, il a grandi. Tout comme lui, la nature évolue au fur et à mesure de la lecture. Les saisons d’abord, les animaux croisés ensuite. En fait, c’est véritablement un monde et un homme qui fleurissent au fil des pages et c’est assez magique. Personnellement, moi qui aie toujours voulu vivre une aventure en solitaire, ce livre m’a rassuré et m’a donné encore plus l’envie de le faire. Bon, par contre, je déteste avoir froid ⛄ donc impossible pour moi de passer l’hiver dans l’Idaho 😬

J’ajouterai que la plume de l’auteur nous transporte avec lui. Nous sommes sous sa tente, près de la rivière, dans la prairie, en haut des sommets, dans la cabane de Magruder… bref, partout.

Ce livre raconte l’histoire d’un homme qui s’invite dans un monde qui n’est pas le sien et qui va le devenir. C’est une histoire de patience, de transformation, d’essor et d’amour entre un homme et la nature. Un livre magnifique 👏👏👏


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PINTEREST
INSTAGRAM